Motifs du fréquent défaut d’assurance

  • Les sans-papiers évitent les contacts avec les autorités et les institutions de peur d’être découverts et poursuivis par la police des étrangers (renvoi).
  • Le paiement des primes constitue un problème pour de nombreux sans-papiers (revenus faibles, incertains et/ou précaires). Ils ignorent souvent qu’il est possible de demander une réduction de prime.
  • Les cantons sont théoriquement tenus de vérifier que l’obligation de souscrire une assurance-maladie est respectée, mais dans la pratique, les autorités compétentes se trouvent dans l’impossibilité d’effectuer ces contrôles.
  • Les pratiques d’admission des assureurs-maladie représentent souvent un énorme obstacle pour les sans-papiers, car la demande d’assurance exige des données personnelles trop détaillées.
  • Les sans-papiers manquent souvent de connaissances sur le système de santé suisse et sur les possibilités d’assurance-maladie dont ils bénéficient.