Instructions pour l’interprétariat sur place – entretien à trois

Avant l’entretien

  • Déterminer la langue pour laquelle il faut un interprète (outil d’identification de langues inconnues).
  • Déterminer si le sexe de l’interprète joue un rôle particulier pour le patient. Dans l’affirmative, en tenir compte dans le choix de l’intervenant.
  • Informer le patient sur la forme que prendra l’interprétariat (mission assurée par un professionnel sur place, par téléphone ou par un membre du personnel de l’hôpital).
  • Dans les régions germanophones, définir s’il faut employer le suisse allemand ou l’allemand standard.
  • Clarifier avec l’interprète:
    • l’objectif et le contenu de l’entretien (emploi de termes médicaux);
    • la conduite à tenir face à certains signaux non verbaux/émotionnels;
    • la durée de l’entretien.
  • Signaler clairement la possibilité de poser des questions (en cas de doute)

Pendant l’entretien

  • Commencer l’entretien par de brèves présentations, clarifier le rôle des différents participants et demander l’assentiment de tous
  • Rappeler explicitement l’obligation de confidentialité
  • Toujours s’adresser directement au patient (contact visuel) – et non indirectement, par l’intermédiaire de l’interprète
  • Observer les signaux non verbaux émis par le patient (gestes et mimiques)
  • Parler distinctement et clairement, faire des phrases courtes. Eviter les mots étrangers et les termes techniques
  • En cas de doute, s’assurer auprès du patient qu’il a bien compris le contenu de l’entretien

Après l’entretien

  • Demander à l’interprète et au patient s’ils ont bien tout compris
  • Prévoir un temps d’échanges avec l’interprète (clarification d’éventuelles incertitudes, feed-back mutuel)
  • Noter dans le dossier du patient qu’il a été fait appel à un service d’interprétariat et préciser sous quelle forme (interprétariat communautaire sur place, par téléphone ou par un membre du personnel hospitalier), en indiquant éventuellement le nom et le numéro de téléphone de l’interprète