Aides à la traduction privées: à titre exceptionnel seulement!

Dans la pratique, il arrive souvent que des proches ou des amis du patient qui disposent d’une certaine connaissance de la langue officielle fassent office d’interprètes, notamment dans des situations imprévisibles, en cas d’urgence ou lorsque le recours à des services d’interprètes professionnels est impossible. En dehors des cas d’urgence, cette forme d’interprétariat n’est pas à recommander, car elle pose un certain nombre de défis et comporte des risques:

  • Absence des compétences professionnelles nécessaires pour assurer l’interprétariat (vocabulaire souvent insuffisant, en particulier dans le domaine médical; non-maîtrise des techniques d’interprétariat requises, etc.)
  • Risque que l’intervenant se trouve dépassé par des tableaux cliniques complexes et des entretiens à forte charge émotionnelle
  • Conflits de rôles potentiels faute d’une clarification de certains aspects (neutralité, hiérarchie familiale, intimité, obligation de confidentialité, etc.)
  • Il est absolument déconseillé de confier le rôle d’interprète à des enfants ou à des adolescents. Cette responsabilité est trop lourde à porter pour eux. Cela les exposerait à des conflits de loyauté et ils risqueraient d’être complètement dépassés, en particulier lors d’entretiens complexes et/ou à forte charge émotionnelle.

Exemples vidéo de communication non aboutie de la plate-forme de formation pour l’interprétariat communautaire

Avantages

Dans un contexte professionnel, le recours à des aides à la traduction privées pour assurer la traduction ne présente quasiment aucun avantage. Force est de constater que c’est toutefois une pratique courante, à envisager seulement faute d’une meilleure solution.

Inconvénients

Manque de professionnalisme, doutes quant à la qualité des prestations de traduction fournies, risque que l’intervenant se trouve dépassé
Interventions difficilement planifiables

Applications possibles

Le recours à ce type de solutions doit rester limité à des situations exceptionnelles (cas d’urgence), et si possible uniquement à des entretiens simples, au contenu peu technique et à faible charge émotionnelle (organisation, prise de rendez-vous, etc.).

Disponibilité

En fonction de la situation personnelle du patient

Coûts

Aucun coût direct, mais éventuellement coûts indirects liés à des erreurs de traduction