Recours à du personnel hospitalier: une variante acceptable

Dans les services hospitaliers, des collaborateurs issus de la migration qui connaissent à la fois la langue de leur pays d’origine et une langue nationale font souvent office d’interprètes. Il peut s’agir d’une solution acceptable en complément de l’interprétariat communautaire sur place ou par téléphone. A condition toutefois que les collaborateurs concernés soient formés en conséquence et que l’établissement pose un cadre structurel clair.
Des questions subsistent cependant quant à la qualité de ces prestations, en particulier concernant les connaissances linguistiques, les compétences en traduction, l’obligation de confidentialité et la définition des rôles. D’après une analyse de la littérature (2007) (en allemand), le taux d’erreurs est d’environ 30% pour des entretiens simples et se monte à environ deux tiers pour des entretiens au contenu plus complexe. L’étude porte cependant sur des soignants infirmiers plurilingues et non entraînés.

Avantages

Disponibilité à court terme, en cas d’urgence par exemple

Inconvénients

Disponibilité variable en fonction du personnel sur place, c’est-à-dire des compétences linguistiques des collaborateurs présents au sein de l’hôpital à un moment déterminé. Une réglementation relative au rattrapage du temps d’absence de ces collaborateurs à leur poste de travail habituel fait défaut.
Impossibilité de couvrir toutes les langues
Absence d’assurance quant à la qualité des prestations d’interprétariat fournies, risques concernant l’anonymat, l’obligation de confidentialité, la définition des rôles et la partialité. Double charge de travail pour les collaborateurs concernés, défection de ces derniers à leur poste de travail habituel

Applications possibles

Restriction à une utilisation interne, en général

Disponibilité

Uniquement au sein de l’hôpital, en fonction des ressources humaines. Interventions difficilement planifiables
Respect des réglementations internes* comme les dispositifs mis en place pour l’interprétariat (liste de collaborateurs polyglottes formés, avec éventuellement organisation interne par service, par exemple)

*Beaucoup d’hôpitaux tiennent des listes de collaborateurs polyglottes formés. Souvent, celles-ci n’existent toutefois qu’à l’échelle des services. L’information n’est donc pas accessible à tous. Tenez-en compte lors de vos recherches de solutions dans le domaine de l’interprétariat et, le cas échéant, œuvrez en faveur de l’instauration d’une réglementation générale au sein de votre hôpital.

Tarifs

Aucune indication possible. Tenir compte des financements/réglementations internes. Les coûts, et en particulier les coûts indirects liés aux absences des collaborateurs concernés à leur poste de travail habituel, ne sont généralement pas comptabilisés.
Réglementation et financement de l’interprétariat communautaire dans les hôpitaux (OFSP, 2013) (en allemand)